Un site du Le STIF avec Région Ile de France Conseil général du Val de Marne

Foire aux questions

Descriptif du projet

Pourquoi ce projet ? Quels sont ses objectifs ?

Le projet de site propre entre le carrefour de la Résistance (Thiais) et l’aéroport d’Orly (Orly Ouest) répond à 3 objectifs principaux :

  • Accompagner le développement du territoire, et en particulier de la zone Sénia,
  • Améliorer la desserte de la plateforme aéroportuaire d’Orly (Cœur d’Orly),
  • Créer une nouvelle desserte depuis le site propre existant Thiais-Pompadour-Sucy Bonneuil en connexion avec les modes structurants.

Qui pilote et qui décide le projet ? Quel rôle ont les communes ?

Le STIF est l’autorité organisatrice des transports en Ile-de-France.

Il est également le maître d’ouvrage, responsable de la définition et du pilotage du projet.

Les financeurs du projet sont :

  • La Région Ile-de-France
  • Le Département du Val-de-Marne

Les porteurs de projet s’appuient fortement sur les contributions de partenaires :
Les collectivités locales situées sur le tracé :

  • la commune de Thiais
  • la commune de Rungis
  • la commune de Paray-Vieille-Poste
  • la commune d’Orly
  • la communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne

Les différents acteurs qui œuvrent sur le territoire :

  • Société du Grand Paris
  • Réseau Ferré de France (RFF)
  • Aéroports de Paris
  • Etablissement Public d’Aménagement d’Orly- Seine Amont (EPA-ORSA)

La société civile : les associations, les acteurs socio-économiques et la population dans le cadre de la démarche de concertation et d’information.

Une participation active des partenaires a été recherchée dès le début du projet. Des comités techniques, des commissions de suivi et des réunions de travail sont ainsi organisés régulièrement par le STIF et ses partenaires afin d’informer et d’impliquer tous les acteurs qui ont une connaissance fine de leur territoire et de ses habitants, nécessaire à une bonne intégration du projet.

Ces acteurs  continueront à être associés au fur et à mesure de l’avancement du projet.

Qu’est-ce qu’un DOCP ? Quels sont ses objectifs ?

Le Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales (DOCP) est le document qui présente les éléments de faisabilité et d’opportunité d’un projet de transport. Il en décrit les caractéristiques principales et les principaux impacts, sur la base des études préalables.

Une fois approuvé par le Conseil du STIF, le DOCP constitue le dossier support de la concertation préalable. Vous pouvez consulter en ligne le DOCP pour y retrouver l’intégralité des informations concernant le projet. Lien vers la rubrique Documentation

Quelles sont les prochaines étapes du projet ?

En l’état actuel des études, le planning prévisionnel de l’opération est le suivant :

Fin 2014 : à l’issue de la concertation préalable, le bilan de la concertation sera rédigé, puis soumis à l’approbation du Conseil du STIF début 2015.

2015 -2016 : les études complémentaires vont se poursuivre afin de préciser les caractéristiques du projet et préparer l’enquête publique. Elles s’appuieront sur le bilan de la concertation.

Courant 2017 : l’avis du public sera de nouveau sollicité, sur un projet plus détaillé, à l’occasion de l’enquête publique. L’enquête publique a pour objectif d’informer le public sur les caractéristiques techniques d’un projet ainsi que ses impacts sur l’environnement. Une commission d’enquête indépendante sera chargée de recueillir les contributions du public et d’émettre un avis motivé afin que le maître d’ouvrage puisse améliorer le projet. Le préfet sera ensuite compétent pour déclarer ou non le projet d’utilité publique.

2017-2020 : à l’issue de la déclaration d’utilité publique, des études approfondies seront menées pour préparer les travaux du projet. Puis les travaux seront lancés pour la construction du site propre et des aménagements connexes (ex : stations).

Horizon 2020 : mise en service du site propre jusqu’à l’aéroport d’Orly.

A l’arrivée de la ligne 14 prolongée (prévision 2024 ) : le tracé du site propre sera ajusté au niveau de la zone Sénia afin d’offrir une correspondance optimisée avec les autres modes de transport à Pont-de-Rungis. Le planning de cette étape sera affiné dans les phases d’études ultérieures, avec un phasage précis des travaux.

Lien vers le calendrier

Quelle est la date de mise en service du bus en site propre jusqu’à l’aéroport d’Orly ? Pourquoi le projet est-il prévu en deux phases ?

Le bus en site propre Sénia-Orly desservira l’aéroport dès 2020, avec un premier tracé longeant la zone de Sénia dans l’attente du développement des projets de transports (ligne 14 prolongée, nouvelle gare TGV) et des projets urbains sur ce secteur.

La réalisation du tracé définitif n’est possible qu’à l’arrivée de la ligne 14, prévue pour 2024, car une partie du tracé s’inscrit sur des voies qui seront réalisées dans le cadre des projets d’aménagement du secteur, dont les calendriers de réalisation sont eux-mêmes coordonnés avec celui de la ligne 14.

Une fois la ligne 14 prolongée à Orly, le site propre desservira directement le pôle de correspondance Pont-de-Rungis, au cœur de la zone de Sénia.

Les études préalables ont démontré l’opportunité d’une mise en service dès 2020, avec une fréquentation de 750 voyageurs à l’heure de pointe du matin, et 5 500 voyageurs par jour.

Le projet sera-t-il coordonné avec les autres projets de transports et les projets urbains du territoire ?

Le projet de bus en site propre Sénia-Orly a la particularité de s’inscrire sur un territoire en pleine mutation. Il accompagnera le développement économique et urbain du secteur et offrira des correspondances avec le réseau de transports existant et à venir.

Projets de transport en commun :

  • Réseau du Nouveau Grand Paris :

- Le prolongement du T7 vers Juvisy, à l’horizon 2019 donnera la possibilité aux  Essonniens de rejoindre le sud-est de l’Île-de-France grâce à la correspondance sur le bus en site propre Sénia-Orly.

- La phase 2 du projet de bus en site propre Sénia-Orly est coordonnée sur l’arrivée de la ligne 14 prolongée à Orly. Elle sera mise en service de manière quasi concomitante. L’aménagement du parvis de la gare Pont de Rungis permettra une correspondance optimisée entre la ligne 14, le RER C et le bus en site propre.

- La  mise en service de la ligne 18 Massy-Palaiseau – Orly est prévue à l’horizon 2027, postérieurement à celle du site propre.

  • Le projet ferroviaire « Interconnexion sud » mené par RFF prévoit la création d’une gare TGV à Pont-de-Rungis ou à Orly aéroport à l’horizon 2030.  Le bus en site propre Sénia-Orly sera déjà en service et permettra un rabattement vers cette gare.

Projets d’aménagement urbain :

  • Zone Sénia : comme la phase 2 du TCSP Sénia-Orly, les projets d’aménagement du secteur sont coordonnés avec  le calendrier d’arrivée de la ligne 14 à Orly.
  • La livraison du projet d’aménagement Cœur d’Orly est prévue à partir de 2020, date à laquelle le site propre devrait être réalisé et permettra de desservir les nouveaux aménagements au fil de leur livraison.
  • Sur l’aéroport d’Orly, Aéroports de Paris (ADP) prévoit la reconfiguration des accès aux aérogares (bâtiment de liaison) pour début 2019. Actuellement le tracé du projet sur ce secteur ne pouvant pas être prévu en site propre, mais en voies banalisées et/ou professionnelles, le tracé pourra être revu à cette occasion,  en coordination avec ADP.

La concertation

Combien de temps va durer la concertation ? Comment puis-je donner mon avis pendant la concertation ?

La concertation aura lieu du 22 septembre au 3 novembre 2014, soit 6 semaines pendant lesquelles le public sera invité à donner son avis sur le projet.

Il existe différents moyens pour participer à la concertation et donner son avis :

  • Remplir et poster gratuitement le coupon du dépliant d’information du projet. Les dépliants du projet seront diffusés dans les boîtes aux lettres des riverains du projet et distribués aux usagers des transports aux principaux points de correspondance : carrefour de la Résistance, gares RER C de Pont de Rungis et de Choisy le Roi, T7….
  • Déposer son avis dans les urnes disposées en mairie d’Orly, de Paray-Vieille-Poste, de Rungis et de Thiais.
  • Déposer son avis en ligne sur www.bus-senia-orly.fr

L’équipe du projet vient également à la rencontre des usagers des transports en commun du secteur (jeudi 25 septembre) et des salariés de la plateforme aéroportuaire d’Orly ( vendredi 3 octobre).

Lien vers la page concertation

A quoi vont servir les avis exprimés pendant la concertation ? Comment seront-ils pris en compte ?

La concertation préalable, organisée très en amont dans le processus d’élaboration du projet, constitue un premier temps d’information et d’échanges avec le public.

A ce stade du projet, la concertation porte notamment sur les questions suivantes : Ce projet vous paraît-il opportun ? Que pensez-vous de ses caractéristiques principales (tracé, mode de transport, stations, etc.)? Avez-vous des suggestions ?

Par ailleurs, le projet de bus en site propre Sénia-Orly comprend plusieurs options de tracé :

  • dans la zone de Sénia : tracé nord ou sud
  • au niveau de Cœur d’Orly : tracé mutualisé avec le T7 ou tracé à l’est.

Le public peut exprimer sa préférence au sujet du tracé, ce qui permettra d’éclairer la décision des porteurs de projet, au-delà des contraintes techniques inhérentes aux différentes options.

Les avis et les observations recueillis pendant la concertation participent à alimenter le projet et seront retranscrits dans le bilan de la concertation. Ce document sera soumis à l’approbation du Conseil du STIF et participera à l’orientation de la suite des études et à l’amélioration du projet afin qu’il réponde au mieux aux besoins des territoires et des usagers.

Cette démarche de dialogue et d’information se poursuivra jusqu’à l’enquête publique, prévue en 2017, lors de laquelle un projet beaucoup plus détaillé sera soumis à l’avis du public.

Le tracé et ses options

Quelles lignes de bus emprunteront le site propre? Faudra-t-il changer de bus à Thiais pour rejoindre l’aéroport d’Orly en venant du nord?

Le projet consiste en la réalisation d’un site propre destiné à accueillir la circulation d’une ou plusieurs lignes de bus entre le Carrefour de la Résistance à Thiais et la plateforme aéroportuaire d’Orly.

Une réorganisation du réseau de bus sera étudiée dans les mois à venir : elle permettra de définir les lignes qui circuleront sur le site propre et de réorganiser les autres lignes si besoin est, afin de desservir le plus de voyageurs possible tout en maintenant un service performant et efficace.

Quelles correspondances seront possibles entre le bus en site propre Sénia-Orly et le réseau de transport en commun actuel et futur ?

Au Carrefour de la Résistance :

  • TVM,
  • Bus 393

A Pont de Rungis :

  • RER C
  • L14 prolongée à Orly (2024)
  • Interconnexion Sud (TGV) – si l’implantation à Pont de Rungis est choisie (au-delà de 2030)

Sur Cœur d’Orly :

  • T7

A l’aéroport d’Orly:

  • T7
  •  L14 (2024)
  • L18 (2027)
  • Interconnexion Sud (TGV) – si l’implantation à  Orly est choisie (au-delà de 2030)

Le bus en site propre desservira-t-il les deux aérogares de l’aéroport d’Orly ?

Oui, les deux aérogares d’Orly Sud et Orly Ouest seront desservies par le projet. Sur les terminaux, le bus circulera en voies mixtes et/ou professionnelles (taxis, navettes…)

Pourquoi le STIF et ses partenaires privilégient l’option Sud dans la zone Sénia?

L’option Sud dessert le projet de ZAC des 15 Arpents et est en interface avec la ZAC du Chemin des Carrières : ces deux opérations se situent à un stade plus avancé dans les études que le projet de ZAC de Thiais, que dessert l’option Nord.

D’autre part, les estimations de trafic montrent une fréquentation légèrement supérieure sur l’option Sud, tant à l’horizon 2020  qu’à l’arrivée de la ligne 14 prolongée.

Quelles différences entre le tracé en 2020 et le tracé définitif ?


Senia_2020En 2020, sur le secteur Sénia, certaines sections seront parcourues en voies banalisées (partagées avec les véhicules particuliers) dans l’attente de la finalisation du site propre à l’horizon d’arrivée de la ligne 14. Pendant cette période, des aménagements ponctuels seront réalisés, tel que des couloirs d’approche, des voies d’attente et des priorités aux feux, afin de garantir un temps de parcours optimal. La gare de Pont de Rungis sera desservie au niveau du carrefour entre l’avenue du Docteur Marie et la rue du Maréchal Devaux. Un cheminement piéton sera mis en place afin de faciliter la correspondance (3-5 min).

Senia_2024A l’arrivée de la ligne 14, prévue en 2024, les projets d’aménagement seront réalisés et avec eux, les voiries sur lesquelles viendront s’insérer le site propre. Le parcours du bus sera alors entièrement en site propre du carrefour de la Résistance à l’aéroport d’Orly. Il desservira soit la ZAC de Thiais pour l’option Nord, soit la ZAC des 15 Arpents pour l’option Sud.

La gare de Pont de Rungis sera desservie au plus près, sur le nouveau parvis réalisé dans le cadre du prolongement de la Ligne 14.

Quels sont les avantages entre l’option de tracé mutualisé avec le T7 et l’option de tracé passant à l’Est de Cœur d’Orly ?

coeur-orly

La mutualisation des plateformes du T7 et du bus en site propre permet de réduire la surface des emprises utilisées pour la circulation des transports en commun sur le secteur de Cœur d’Orly. Elle permet également d’optimiser la correspondance entre le tramway et le bus. Enfin, elle assure une bonne desserte des projets urbains.

Dans l’option à l’est, la circulation aux carrefours pourrait être plus fluide que dans la première option. Afin d’optimiser les correspondances, les stations du T7 et du bus en site propre seront positionnées au même niveau sur les axes. La correspondance avec le T7 se fera à pied, avec environ 2 min de marche.

Le tramway T7 et le bus pourront-ils vraiment circuler sur la même voie sans risque d’accident?

Des études ont été menées pour étudier la faisabilité d’une telle mutualisation. Des mesures conservatoires ont été prises lors de la réalisation de la plateforme du T7 afin de permettre la possibilité d’une mutualisation de la plateforme tramway avec la circulation de bus, en maintenant une sécurité maximale sur la plateforme partagée : création de quais suffisamment longs pour accueillir les arrêts de bus et les stations de tramway, augmentation de la largeur de la plateforme pour accueillir du matériel roulant non-guidé (bus), substitution aisée du revêtement actuel par un revêtement circulable par des bus.

Le système de signalisation donnera la priorité au tramway à l’arrivée d’un bus.

Des études complémentaires seront menées au cours des études ultérieures afin de déterminer la faisabilité de cette mutualisation et l’impact sur les carrefours et la circulation routière.

Les caractéristiques du projet

Quelle sera la fréquence des bus en heures de pointe ? En heures creuses ? La ligne fonctionnera-t-elle en horaires décalés (le matin tôt et le soir tard)? Le week-end ?

A ce stade des études, il est prévu que les bus circulent de 5h à 2h du matin sur le site propre. Ils circuleront le week-end. L’offre bus Noctilien sera elle aussi réorganisée pour permettre de compléter le service pendant les horaires de nuit.

Combien de temps mettra le bus entre le Carrefour de la Résistance et les aérogares d’Orly ?

Le temps de parcours moyen est estimé à environ 19 minutes du carrefour de la Résistance jusqu’à Orly-Ouest. A ce stade des études, il y aurait une différence de l’ordre d’une minute de trajet entre les options de tracé nord et sud dans la zone Sénia.

Qu’est-ce qu’un « site propre » ? Comment le site propre est-il séparé de la route ?

Un transport en commun en site propre (TCSP) est un transport en commun qui emprunte une voie ou un espace de circulation qui lui est réservé.

Il se distingue donc d’une voie de bus classique qui est généralement partagée avec les cyclistes et les taxis.

Cette exclusivité d’usage et la priorité aux feux dont il bénéficie, permet de garantir une vitesse moyenne plus élevée et la régularité de l’offre de transport, en limitant les aléas liés à la circulation routière.

Le site propre est généralement matérialisé par un revêtement différent des voies de circulation et peut être séparé par une bordure, barrière ou tout autre obstacle empêchant le franchissement.

site-propre

Les vélos pourront-ils circuler sur le site propre comme dans les voies bus habituellement ?

Non, le site propre est entièrement réservé à la circulation des bus. Cependant, la création d’un site propre est toujours accompagnée de pistes cyclables sur tout l’itinéraire. Ces pistes cyclables sont, dans la mesure du possible, accolées au site propre, sinon un itinéraire alternatif est proposé.

Où les stations seront-elles situées? Cette localisation est-elle définitive ?

A ce stade des études, le tracé compte 9 à 10 nouvelles stations, en fonction de l’option de tracé retenue dans la zone Sénia.

Les stations sont localisées tous les 400 mètres à 700 mètres (sauf sur l’aéroport). Cette logique d’implantation permet une desserte fine du territoire tout en assurant un temps de parcours intéressant pour les usagers.

Leur emplacement et leur nom ne sont pas définitifs. Ils seront affinés au cours des études ultérieures.

stations

Quels équipements trouvera-t-on dans les stations ?

Les stations seront équipées d’un abri voyageurs, de bancs et d’un système d’information en temps réel. Elles seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

En fonction des caractéristiques de chaque station (station densément fréquentée, station provisoire dans le cas d’un phasage par exemple…), le niveau d’équipement pourra varier.

Le type de véhicule est-il choisi ? Quelles sont ses caractéristiques ?

A ce stade du projet, le choix du matériel roulant est prématuré.

Pour l’instant, sur la base des premières estimations de trafic, il est prévu des bus articulés de 18 mètres.

Lors des études ultérieures, une attention particulière sera portée sur le choix du matériel roulant afin d’assurer confort et accessibilité, et particulièrement sur sa motorisation, afin de répondre aux exigences environnementales en vigueur.

Combien de voyageurs sont attendus pour cette nouvelle ligne en site propre ? Est-ce que la ligne sera saturée avec l’arrivée de nombreux habitants et salariés en lien avec les projets urbains ?

Cette ligne pourra être utilisée en tant que prolongement du site propre actuel emprunté par le TVM et la ligne 393 et permettre aux usagers de l’Est du Val de Marne (Créteil, Sucy, Choisy) de rejoindre la zone de Sénia et la plateforme aéroportuaire. Elle pourra aussi être utilisée dans le sens inverse par des Essonniens (en correspondance avec le T7) pour rejoindre le sud-est de l’Île-de-France.

Les études préalables ont démontré l’opportunité d’une mise en service dès 2020, avec une fréquentation de 750 voyageurs à l’heure de pointe du matin, et 5 500 voyageurs par jour.

Les estimations ont été faites en tenant compte de l’évolution du territoire, et de la hausse du nombre d’habitants et d’emplois sur le secteur. Si nécessaire, la fréquence de passage des bus pourra être revue pour s’adapter à la demande.

Combien coûtera le projet ?

Le cout global du projet, hors matériel roulant, est de l’ordre de 40 millions d’euros HT (aux conditions économiques de janvier 2013).

Il varie selon l’option de tracé qui sera choisie pour desservir la zone Sénia :

Tracé avec option Nord : 43 millions d’euros (HT)

Tracé avec option Sud : 39 millions d’euros (HT)

Comment le projet sera-t-il financé ? Qui paiera ?

Ce projet est financé dans le cadre du Contrat de Projet Région-Département 94 (CPRD 94). La Région Île-de-France et le Département du Val-de-Marne financent les études et les travaux. Le STIF finance  le matériel roulant, et les coûts d’exploitation.

Le projet de bus en site propre Sénia-Orly n’aura pas d’impact sur les impôts locaux des habitants des communes concernées car celles-ci ne sont pas financeurs du projet.

Aménagement urbain

L’aménagement urbain consiste en la modification d’une partie de la ville, la rendant plus pratique, plus agréable, et améliorant le cadre de vie des habitants et/ou usagers une fois les travaux terminés.

Accéder au Glossaire

Circulations douces (ou modes actifs)

Modes de déplacement dans la rue ou sur route sans apport d’énergie autre qu’humaine (vélo, marche à pied, etc.) Dans le Plan de Déplacements Urbains de la région Île-de-France, ces « modes doux » sont désormais appelés « modes actifs ».

Accéder au Glossaire

Concertation

La concertation préalable est un temps d’information et d’échanges avec le public en vue de présenter l’opportunité et les caractéristiques principales du projet. Encadrée par l’article L.300-2 du Code de l’urbanisme ou par l’article R121-2 du Code de l’environnement selon le contexte du projet, elle a pour objectif de recueillir les remarques et avis de tous les acteurs du territoire sur les grands principes et les objectifs du projet. La concertation doit permettre: - de répondre aux interrogations des habitants et usagers, liées aux changements engendrés par le projet - d’enrichir le projet en intégrant au mieux les besoins et les attentes des parties prenantes du projet pour construire une (des) solution(s) partagée(s). Cette étape est conclue par un bilan approuvé au Conseil du STIF, qui rend compte des échanges et des avis exprimés durant la phase de concertation avec le public. Des études complémentaires seront menées et un projet plus précis sera présenté à la population lors de l’enquête publique. Le bilan de la concertation et les études complémentaires éclairent les choix et les décisions du STIF et de ses partenaires sur les suites à donner au projet.

Accéder au Glossaire

Dossier d’objectifs et de caractéristiques principales (DOCP)

Le dossier d’objectifs et de caractéristiques principales (DOCP) est le support du STIF pour la présentation de ses projets au stade des études préalables. Son approbation par le Conseil du STIF marque le début de la concertation préalable avec les élus et la population.

Accéder au Glossaire

Enquête publique

Consultation du public sur un projet plus abouti, l’enquête publique vise à présenter le projet et ses impacts sur l’environnement ainsi que les mesures qui seront prises pour en limiter les effets sur l’environnement, tout en permettant au public d’exprimer son opinion sur le projet. L’enquête est ouverte par un arrêté pris par le préfet, qui désigne un commissaire-enquêteur ou une commission d’enquête publique composée de plusieurs membres. A l’issue de l’enquête, un rapport est rédigé par le commissaire enquêteur, sur la base duquel il (elle) formule un avis favorable ou défavorable. En cas d’avis favorable, le préfet pourra prendre un avis de déclaration d’utilité publique des travaux, qui permettra de commencer les opérations. Dans le cas contraire, cette déclaration ne pourra être acquise que sous la forme d’un décret en Conseil d’Etat.

Accéder au Glossaire

Etablissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont (EPA ORSA)

Créé en mai 2007, l’établissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont est une structure partenariale associant l’État, la Région Ile-de-France, le département du Val-de-Marne et les douze communes concernées par l’opération d’intérêt national Orly Rungis – Seine Amont. www.epa-orsa.fr

Accéder au Glossaire

Gare TGV (Interconnexion Sud)

Réseau Ferré de France étudie la possibilité de création d’une Interconnexion Sud entre la LGV Atlantique d’une part et les LGV Nord, Est et Sud – Est d’autre part. Cette interconnexion s’accompagnerait de la création d’une gare TGV à proximité de l’aéroport d’Orly et d’une éventuelle seconde gare TGV à Sénart-Lieusaint en Seine et Marne. La localisation précise de la gare à proximité de l’aéroport d’Orly n’est pas encore définie. Les positions à l’étude sont :
• En surface au niveau de la gare actuelle Pont de Rungis du RER C ;
• En souterrain sous l’aéroport d’Orly.
Plus d’information sur le site de Réseaux ferrés de France

Accéder au Glossaire

Opération d’intérêt national (OIN)

Une opération d’intérêt national (OIN) est une opération d’urbanisme à laquelle s’applique un régime juridique particulier en raison de son intérêt majeur. L’État conserve dans ces zones la maîtrise de la politique d’urbanisme. L’OIN Orly Rungis – Seine Amont est placée sous la responsabilité d’un établissement public d’aménagement.

Accéder au Glossaire

Pôle d’échange multimodal

Un pôle d’échange multimodal est un lieu d’articulation des réseaux de transports qui vise à faciliter la pratique de différents modes de transport de voyageurs. Il vise à favoriser les correspondances et l’accessibilité au réseau de transport.

Accéder au Glossaire

Requalification urbaine

Réaménagement des espaces urbains dont l’objectif est d’apporter une plus grande qualité, davantage de confort et de sécurité pour tous dans l’espace public.

Accéder au Glossaire

RER C

La ligne du RER C est le principal mode de transport en commun lourd sur le secteur d’étude. Elle relie le territoire du projet aux gares parisiennes de RER : notamment St Michel Notre Dame, Gare d’Austerlitz et Bibliothèque François Mitterrand. Sur le secteur d’étude, le RER C dessert les gares des Saules, d’Orly-ville et d’Orly Pont-de-Rungis. Cette dernière est située sur le tracé du bus en site propre Sénia - Orly, à la limite des communes d’Orly, Thiais et Rungis. Plus d’information sur la ligne du RER C

Accéder au Glossaire

Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF)

Document d’urbanisme préparé et voté par le Conseil régional d’Île-de-France en 2013, le SDRIF a notamment pour objectif de maîtriser la croissance urbaine et démographique, et l’utilisation de l’espace, tout en garantissant le rayonnement international de la région Île-de-France. Il précise les moyens à mettre en œuvre pour corriger les disparités spatiales, sociales et économiques, pour coordonner l’offre de déplacement et préserver les zones rurales et naturelles, cela, afin d’assurer les conditions d’un développement durable de la Région.

Accéder au Glossaire

Sénia

Actuellement zone industrielle et parc d’activité situé entre l’aéroport d’Orly et l’A86

Accéder au Glossaire

Site propre

Un site propre est une emprise réservée aux transports en commun, qui permet de leur assurer, grâce à une séparation physique, une circulation indépendante. On distingue le site propre intégral (métro) du site propre partiel (tramway et autobus), qui est en majeure partie implanté hors des emprises de la chaussée, mais qui rencontre aux carrefours et intersections la voie publique ouverte aux autres modes de transport.

Accéder au Glossaire

Le syndicat des transports d’île-de-France (STIF)

Le STIF est l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France. Il définit, subventionne l’offre de service offerte aux voyageurs, et améliore le système de transport public francilien en définissant le contenu des projets d’investissement. Emanation des collectivités locales (région Ile-de-France, Mairie de Paris ainsi que les 7 autres départements franciliens), il est présidé par le Président de la Région Ile-de-France, qui gère le budget annuel de fonctionnement des transports en commun en Ile-de-France. Pour améliorer les transports en Ile-de-France, le STIF privilégie deux types de solutions : - La création de lignes nouvelle et le prolongement de lignes existantes - L’amélioration de la qualité de service en termes de confort, fréquence, accessibilité, service de nuit et week-end.

Accéder au Glossaire

Tramway T7

La ligne 7 du tramway d'Île-de-France, plus souvent simplement nommée T7, est une ligne exploitée par la RATP qui a été mise en service le 16 novembre 2013. Elle relie la station de métro Villejuif - Louis Aragon à la ville d'Athis-Mons (station Porte de l'Essonne), en suivant largement le tracé de la route nationale 7. Elle dessert au passage le marché de Rungis, ainsi que les zones de fret et le terminal Sud de l'aéroport d'Orly. Elle sera prolongée d'Athis-Mons à Juvisy-sur-Orge à l'horizon 2018. Le site du projet de tramway T7

Accéder au Glossaire

Trans-Val-de-Marne (TVM)

Le Trans-Val-de-Marne, souvent abrégé en TVM, est une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS), presque intégralement en site propre, exploitée par la RATP. Elle relie la gare de Saint-Maur - Créteil à la gare de La Croix de Berny et dessert trente-deux stations sur près de vingt kilomètres.

Accéder au Glossaire

Nouveau Grand Paris

Ambitieux projet de modernisation et de développement des transports d’Île-de-France engagé par le Premier Ministre le 6 mars 2013, le Nouveau Grand Paris améliorera les déplacements de tous les Franciliens et renforcera l’attractivité des zones en fort développement. Il articule de manière cohérente les besoins de modernisation et d’extension du réseau existant ainsi que la création de nouvelles lignes de métro automatique. Ces réalisations sont portées par un engagement historique de l’État, de la Région Île-de-France et des Départements. La maîtrise d’ouvrage sera assurée par la RATP, RFF, la SNCF, la SGP, les collectivités locales et le STIF. Plus d’information sur le Nouveau Grand Paris

Accéder au Glossaire

Heure de pointe

Période de la journée au cours de laquelle la fréquentation est la plus importante et concentrée dans le temps.

Accéder au Glossaire

Retour haut de page
Menu